"De quoi Lefebvre est-il le nom dans la jeune géographie critique française ?"

Un article paru dans la revue NORUS de l’UFPEL (RS - Brasil)

Dimanche 11 décembre 2016, par Jean-Yves Martin // Henri Lefebvre

Cet article est paru - en français - dans la revue de sociologie NORUS (Novos Rumos Sociologicos) de l’UFPEL (Universidade Federal de Pelotas / Rio Grande do Sul / Brasil) NORUS, v. 4, n° 6 (2016), dans un dossier consacré à "L’actualité d’Henri Lefebvre".

Résumé : Avant même la disparition d’Henri Lefebvre en 1991, les géographes français ont, à l’évidence, négligé délibérément ou méconnu l’intérêt de sa pensée spatiale. La préservation de son legs de “spatiologue” fut ensuite en France le fait de philosophes, de sociologues, d’urbanistes et de militants qui en furent les passeurs ou les précurseurs. Pourtant, aujourd’hui, une nouvelle génération de géographes le (re)découvre, pour une part à travers une réappropriation, elle-même critique, des travaux des écoles de géographie radicale étrangères, notamment américaine et brésilienne. Mais, d’autre part, le rattrapage accéléré du retard lefebvrien français en cours ouvre, au-delà de l’espace, de la ville et de l’urbain, des champs d’investigation inédits à une jeune géographie radicale française tournée vers les interpellations de son époque, dans une volonté affirmée de mobilisation citoyenne et d’émancipation populaire.

Abstract : Even before the death of Henry Lefebvre in 1991, French geographers obviously misunderstood or deliberately neglected the significance of his spatial thinking. Preserving his legacy as a “spatiologist” then became in France the work of philosophers, sociologists, urban planners and activists who were its smugglers or precursors. Yet, it is being (re)discovered today by a new generation of geographers, in part through an appropriation, itself critical, of the works of radical scholar geography, including American and Brazilian. On the other hand, beyond space, the city, and urbanism, the current accelerated catch-up on French Lefebvrianism, opens up new investigation fields to a young French radical geography, oriented towards the issues of its time, with a strong commitment to citizen mobilisation and emancipation of the people.

Mots clés : Henri Lefebvre, géographie critique, espace, droit à la ville, France, domination, émancipation.

Sommaire :

1 - L’échec initial d’une géographie critique française méconnaissant Lefebvre
2 - Les pionniers d’une spatialité dialectique lefebvrienne
3 - Anciens et nouveaux passeurs lefebvriens en France
4 - Henri Lefebvre et la jeune géographie critique française d’aujourd’hui
5 - Débats français actuels autour du Droit à la ville

P.-S.