logo site
Territoire et mémoire du Sillon et d’Estuaire
“Pas de savoir sans critique du savoir et sans savoir critique” Henri Lefebvre

Version n°4 du site de Jean-Yves Martin historien & géographe en périurbain nantais

logo article ou rubrique
Faire droit à Lefebvre, du Brésil populaire au périurbain nantais
Article mis en ligne le 30 mai 2018
Dernière modification le 21 février 2019

Cette communication a été filmée lors du colloque international "Le droit à Lefebvre" qui s’est déroulé du 29 au 31 mai 2018 à Caen.

Jean-Yves Martin, géographe
Structures de recherche associées à la MRSH : ESO-Caen, CERREV
Enregistré le : 31/05/2018 - Durée : 35mn - Réalisation : DSI - Université de Caen
Lieu : Amphi MRSH

Lien vers la vidéo en ligne

En France, l’œuvre d’Henri Lefebvre n’a pas eu le plus grand des succès, contrairement au continent Américain où ses travaux ont fortement résonnés. Henri Lefebvre est aussi considéré comme un personnage influent de mai 1968 pour avoir promu l’autonomisation de ses étudiants au sein de la très hiérarchisée université de l’époque, et aussi pour avoir démontré les excès de la mondialisation capitaliste et de l’urbanisation. A 50 ans de ces révoltes étudiantes et de la publication du livre Le Droit à La Ville, par cet appel à colloque international et pluridisciplinaire, nous travaillerons donc à l’actualisation de la pensée lefebvrienne pour célébrer une œuvre à la croisée de la philosophie, de la géographie et de la sociologie, attachée à révéler les possibles déjà-là de l’émancipation ainsi qu’à l’analyse du capitalisme contemporain. Nous questionnerons la validité et l’actualité des outils conceptuels, méthodologiques et analytiques que l’auteur a légués dans la continuité des travaux amorcés à l’UNAM (Mexico) en 2016.

Jean-Yves Martin est docteur en géographie et professeur agrégé en retraite.

Cette contribution-témoignage offre un regard panoramique et introductif sur l’œuvre d’Henri Lefebvre, ainsi que certaines de ces incidences méconnue en France. L’auteur, qui se considère comme chercheur lefebvrien indépendant, présente certaines branches de la géographie brésilienne, inspirés de l’œuvre de Lefebvre, et son analyse, à travers son expérience d’élu et d’habitant-usager du "plateau nantais", avec le conflit lié au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. La présentation prend la forme du récit d’un parcours intellectuel de plus de trente ans.