La Forge Neuve de Moisdon-la-Rivière

Histoire et patrimoine du Pays de Châteaubriant

Dimanche 4 janvier 2015, par Jean-Yves Martin // Histoire

Au milieu des champs, loin de la ville, la forge neuve de Moisdon-la-Rivière dresse sa fière halle et ses bâtiments de schiste caractéristiques de l’architecture traditionnelle locale, comme un éloquent témoignage du riche passé industriel du Pays de Châteaubriant

Ronan Pérennes sur radio Alternantes le 14 février 2015

Dans l’émission Bouquins en Bretagne, animée par Etienne Gasche et Daniel Raphalen, Ronan Pérennès était l’invité de la radio associative AlterNantes FM (98.1 à Nantes, 91.0 à Saint-Nazaire) pour parler de son livre De l’histoire au patrimoine, la Forge Neuve, Moisdon-la-Rivière.

Ecouter l’émission ici

Play

Histoire de l’ouvrage

Professeur d’histoire-géographie dans la Manche et âgé de 25 ans, le Castelbriantais Ronan Pérennès signe un ouvrage grand public sur l’histoire de la forge, y compris après sa fermeture en 1869. Ronan Pérennès, 25 ans, officie actuellement pour la première année comme professeur d’histoire-géographie. C’est à Percy, petite commune de la Manche, du côté de Villedieu-les Poêles, que ce Castelbriantais d’origine vient de poser ses valises. Il a fait son retour au pays, dimanche 7 décembre, pour la sortie officielle d’un ouvrage qu’il a écrit sur l’histoire de La Forge-Neuve, à Moisdon-la-Rivière.

Alors étudiant, il redécouvre les lieux en 2009 : il est embauché par la communauté de communes pour accueillir les visiteurs du musée. Gisèle Piton, présidente des Amis de La Forge-Neuve, lui met le pied à l’étrier en lui narrant l’histoire du site.
Les visites sur le thème du camp de prisonniers, installé là pendant la Seconde Guerre mondiale, initiées par Amand Chatelier et André Saucisse, l’interpellent. Si bien que notre homme n’en reste pas là et adhère à l’association locale précitée.
Créé en 1984 dans la Grande Halle, le musée consacré aux forges du Pays de Châteaubriant, inspiré des cahiers de l’inventaire édités par la Drac (Direction des affaires culturelles), avait besoin d’un coup de jeune. Ronan Pérennes intègre le comité scientifique chargé de proposer un nouveau contenu pour ce musée. À la suite de travaux, une nouvelle scénographie est installée. Le Musée du site des forges de Moisdon-la-Rivière est inauguré le 28 juin 2013.

Un livre en quatre grandes parties

Dans la foulée de ces recherches consacrées au passé industriel local, l’idée du livre germe alors chez Ronan Pérennes, qui confie d’ailleurs « être un peu déçu par la scénographie mise en place ». Il se lance dans l’aventure. « J’ai bénéficié du soutien et des conseils avisés de Christian Bouvet (historien local) pour mener à bien cette entreprise », précise-t-il.

Il souhaite faire un ouvrage destiné au grand public, moins exhaustif que les très scientifiques cahiers de l’inventaire, document de référence sur le sujet. « ll y a quatre grandes parties dans cet ouvrage : la première contextualise la naissance de la Forge neuve, en rappelant les ressources du Castelbriantais et les besoins en fer de l’époque ; la deuxième retrace l’histoire de la Forge Neuve d’un point de vue technique ; la troisième insiste sur la vie des ouvriers et des techniciens ; enfin, la dernière raconte ce qui s’est passé sur le site après la fermeture des forges, en 1869. »

Cet ouvrage ne se réduit pas à l’histoire d’une forge. Depuis 1869, le site de la Forge Neuve a vécu au rythme d’autres activités industrielles, peu connues jusqu’à ce jour. Il a hébergé l’histoire douloureuse des camps d’internement de Réfugiés espagnols puis Tsiganes, entre 1939 et 1942. Depuis les années cinquante, il connaît une valorisation patrimoniale et touristique. Ouvert en 2013, le musée du Site des Forges en témoigne.

P.-S.

Renseignements pratiques
● Ouvrage broché de 168 pages, format 17 x 24 cm. Impression : 160 pages en noir et 8 pages en quadrichromie, papier mat satin 150 g. Édition : octobre 2014.
● Prix public : 22 euros. Prix adhérent : 18 euros. Port en sus. Pour avoir des précisions : voir page « Nous contacter ».
http://www.chateaubriant-histoire.fr/index.php/nous-contacter