"Savenay : Jeune lycée, vieux murs" 1912-2012

Une histoire du lycée Jacques Prévert

Vendredi 23 novembre 2012, par Jean-Yves Martin // Histoire

A l’occasion du centenaire des bâtiments du Lycée Jacques Prévert de Savenay, l’AHSL (Association d’Histoire du Lycée de Savenay) a publié un livre intitulé "Jeune lycée, vieux murs". Car si Jacques Prévert peut faire figure de "jeune lycée", il fonctionne aujourd’hui dans les "vieux murs" de l’ex- École Normale (EN) et de l’ancienne École Primaire Supérieure (EPS).

Prix 2012 d’histoire de la Société Académique de Nantes et de Loire Atlantique

Dans sa préface, Alain Croix, souligne que « la grande originalité de ce livre, ce qui en fait un livre essentiel, ce sont d’abord ses dernières pages, cette tentative si neuve et courageuse d’affronter l’histoire immédiate, ou quasi immédiate, d’un établissement scolaire "de base", même pas dans une grande ville. D’en exposer les tourments et les initiatives pédagogiques, les conflits, le dynamisme, les doutes, les personnalités, les consensus qui finissent par s’établir. De montrer l’émergence de la parole lycéenne, de l’action lycéenne aussi ». Notamment à travers le mouvement lycée anti-CPE de 2006 en mettant en évidence, le rôle des leaders des divers mouvements lycéens, tels Y. Augeat, J. Rousseau ou M. Gatepaille.

Les premiers chapitres reviennent abondamment sur toutes les époques qui dessinent « l’image, la notoriété même de Savenay (…) construite sur cette fonction éducative essentielle, et unique entre Nantes et Saint-Nazaire », indique également Alain Croix.

Le livre V : Jeune lycée en quête d’identité

PDF - 6.4 Mo
Le livre V
Cliquez sur l’image pour ouvrir le fichier PDF du chapitre (6,4 Mo)

SOMMAIRE

Introduction

I. Aux origines d’un jeune lycée (années 1970)

  • 1. Jacques Bouvot, un fort caractère pour une tâche difficile
  • 2. Les tensions originelles de la fin des années 1970
  • 3. Le choix consensuel du nom de Jacques Prévert (1977-1978)

II. Jeune lycée, constitution d’un espace vécu

  • 1. Travaux et agrandissements du côté de l’EPS (1975-1988)
  • 2. L’extension progressive dans les locaux de l’ex-EN
  • 3. Travaux et agrandissements récents (1988-2012)
  • 4. L’espace vécu lycéen des années 2000

III. Nouvelles générations lycéennes de 1977 à 2012

  • 1. La montée contrariée des effectifs, une "démocratisation" sans "massification"
  • 2. La diversification limitée des filières
  • 3. Paradoxes d’un recrutement "rural" et ouvrier
  • 4. Contributions au diagnostic et constats pédagogiques

IV. Le lycée : objet et lieu de débats, espace de sociabilité

  • 1. Établissement en quête d’un Projet (1990-2006)
  • 2. Un lycée sans "Projet" aux multiples projets
  • 3. Reconnaissance de la parole lycéenne (1998 et 2003)
  • 4. AI et TPE : nouveaux dispositifs au bilan mitigé (années 2000)
  • 5. Un "mouvement lycéen" emblématique : le blocus anti-CPE de 2006

Conclusion

Bibliographie